Dérive et safran

13 Nov 2011
Publié par kark  dans construction

Décidément je ne la sens pas cette dérive… Elle est en place dans le puits mais ce n’a pas été sans mal et il reste un peu de travail avant qu’elle ne soit calée et prête à fonctionner, c’est à dire descendre et remonter à la demande sans tomber brutalement !

La mise en place a commencé par la réalisation de l’axe composé d’un cylindre de téflon dans lequel passe un axe en acier inox. Il faut donc percer le téflon le plus au centre possible au diamètre le l’axe en acier, c’est à dire du 12 (le téflon fait 21mm) !

On a donc imaginé le dispositif présenté sur la photo qui a raisonnablement fonctionné jusqu’au diamètre 8… (il a juste fallu percer la table pour accéder au levier de changement de sens de rotation de la perceuse ;-)) Après ça s’est sérieusement avéré un peu mou du col ce truc ! Bienheureux les possesseurs de perceuse à colonne et autres machines outils à usiner au millième. On a quand même réussi en bloquant le téflon dans un étau et… en tenant la perceuse  à la main !

Une fois cette opération préalable réalisée, la dérive est mise en place dans le puits par le haut avec le palan d’écoute du Seil comme moyen de contrôle de la descente. Puis, la dérive étant descendu sous le bateau, on introduit l’axe en téflon (qui ne passe pas dans la fente du chapeau de quille of course), on remonte la dérive à sa place et on enfonce l’axe en acier par le longeron de quille. Après deux trois essais, on y est. Mais arrivant au bout de sa course l’axe en acier a éclaté un peu le longeron de quille au débouché… de la colle en perspective ! Sur la photo de gauche on aperçoit l’axe en téflon.

Puis on a commencé à mettre en place le palan dans le puits, l’occasion de constater que la dérive se balade un peu dans le puits (et que donc, les nuits avec un peu de houle risquent de ne pas être très confortables si on n’y remédie pas). Il va également falloir maintenir un minimum sous tension le palan dans le puits pour éviter un coincement de la poulie du bas. Cogitations et bricoles en perspectives.

Le safran lui avance plus calmement. La tête a été collée en deux étapes (sauf les renforts au niveau de la mortaise de barre). Ensuite mise en forme, profilage de la pelle, mise en place de l’axe et traitement.

mots clés

Un commentaire

  1. finance  25 Jan 2013  

    bonjour

    j’ai recu un appel de votre maman
    elle m’a donne l’adresse de votre site.
    chapeau.je serais contant de l’abriter.
    a bientot peut etre

    claude finance

Laisser un commentaire

Fièrement propulsé par Wordpress || Designed By Ridgey - adaptation m²+dm