la cabine prend forme

15 Mai 2010
Publié par kark  dans construction

Trois jours (merci… à qui déjà ? pour ce jeudi de congé qui, complété d’un petit reuteuteu, fait tout de suite un très beau week-end) de travail, même pas vraiment acharné, ça permet d’avancer, notamment parce qu’en arrivant sur le chantier, on ne se pose pas trop de questions sur ce qu’il y a à faire !

les montants sont montés

Premier travail, la réalisation des montants qui font la liaison à l’avant entre les hiloires frontale et latérales. Un petit dessin, ou une petite photo, valant autant qu’un bon discours (et nos descriptions techniques et peu imagées de la semaine dernière vous ont peut être un peu lassé), voici en 4 étapes le travail effectué :

Les montants de rouf en 4 étapes

Les montants de rouf en 4 étapes

  1. rabotage de la pièce pour prendre la forme de l’angle entre les deux hiloires (qu’est ce que vous croyez ? c’est pas un angle droit, ce serait trop pas du but !)
  2. réalisation des feuillures dans lesquelles les hiloires vont d’encastrer. Comme nous ne sommes pas équipés de toupie ou autre machine à bois, nous avons utilisé la scie circulaire qui permet de dégager proprement la forme une fois la profondeur réglée. La méthode avait été testée fin 2007 pour réaliser nos tréteaux.
  3. mise en place après quelques coups de râpe dans le barrot (sans doute un peu excessifs…)
  4. abattage de l’angle intérieur à la scie à main, la râpe et la ponceuse. L’angle extérieur, on le fera après collage et mise en place du pont.

100514 - rouf et montantsles hiloires sont rabotées

Comme annoncé la semaine dernière, les hauts et les bas des hiloires latérales ont été rectifiées à la ponceuse à bande pour les courbes concaves et au rabot à main pour les autres (la version électrique nous joue quelques tours ces temps-ci).

Le résultat n’est pas précisément photogénique mais si vous passez, vous verrez que c’est très nettement plus joli. Du coup, la forme des cloisons arrières du rouf ont pu être ajustées ce qui va permettre d’y coller les renforts (à la maison, le temps n’est pas sûr en ce moment…).

l’épontille et les courbes de porque s’installent

Nous avons fixé provisoirement l’épontille (pièce de bois qui reporte les efforts du mat sur la quille et qui traverse donc la cabine), reporté la forme du toit du rouf avec notre forme de bouge (cf. la chronique du 12 décembre 2009) et ajusté le haut à cette forme.

100515 - porque devantPour raidir l’épontille dans sa partie haute, éviter qu’elle ne ripe et pour reporter une partie des efforts sur l’ensemble du bateau, des courbes (appelées « porque » en langage de bateau) sont encastrées en haut de l’épontille et collées sur les hiloires. Une de chaque côté au niveau du couple 4 (celui qui comprend déjà de grandes courbes contre le bordé) et une dans l’axe du bateau vers l’avant. C’est celle-ci que l’on voit sur la photo.

Pour terminer, une ‘tit’ photo d’ensemble en profitant de ce que le Seil va participer le week end prochain au Plein Seil, le rendez vous annuel de la série.

100515 - vue colonelle

mots clés

Laisser un commentaire

Fièrement propulsé par Wordpress || Designed By Ridgey - adaptation m²+dm